Le personal branding autorise t-il la diversité ?

Question de départ :
Twitter, facebook, frienfeed, les blogs personnels, toutes ces outils ne forcent-ils pas les individus à êtres des individus de niche hyperspécialisés ?
Je ne vais pas réexpliquer ce qu'est le Personal Branding, des personnes telles que Fadhila font ça parfaitement.

Je me demande si cette tendance à faire de soi une marque ne tend pas a transformer les individus en une entité qui pour "survivre" et être vu devra se spécialiser dans ses "avantages comparatifs".

En effet, ile me semble que si l'on veut capter une audience, réunir une communauté, il faudra choisir sa spécialité.
On ne réunira pas une communauté derrière soi si on parle cuisine, puis geekeries, puis musique classique, puis enjeux énergétiques, puis évolutions du marketing, puis re-geekeries...
Or, si j'ai pris mes propres centres d'intérêt dans l'exemple, il me semble que chacun est multifacette, éclectique, à divers degrés.

Que faire alors ???

Choix 1 : Y aller à fond sur une spécialité avec l'objectif de devenir un expert reconnu de cette spécialité et ne parler que de ça en créant un blog (+ compte twitter ou autre) (quitte à se faire un blog "off", avec ses "facettes récessives" -finalement toutes les autres- dedans).

Avantages : On a une chance d'arriver a être effectivement reconnu.
Inconvénients : On s'auto-censure, en "cleanant" ses propos, en virant ce qui s'écarte de la "ligne éditoriale", pas forcément agréable. Aussi, on pourrait devenir ennuyeux de toujours "dire la même chose" (je caricature)...(et finir par s'ennuyer soi même).
Dans quels cas : Si on fait du consulting sur le dit thème du blog, si on veut se faire embaucher, si on veut de la reconnaissance, de la gloire (être invité aux event "blogueurs influents" être pote avec les blogueurs influents de sa niche, gagner de l'argent avec les pubs de son blog).
Personal branding ? A fond, avec ses spécialités comme carte de visite.

Choix 2 : Admettre ses multiples facettes et les afficher en se créant un blog par facette : Si je prends mon cas : un blog de cuisine, un blog de marketing, un blog "mais ou va le monde et que sera demain", un blog geekeries.

Avantages : On a de quoi laisser sa personnalité s'exprimer.
Inconvénients : Les journées ne font que 24h dont minimum 8 au boulot, c'est difficile d'alimenter relativement souvent de nombreux blogs, et on peut être déçu d'éparpiller ses passions sur plusieurs supports...
Dans quels cas : Si on est très motivé, très bavard, (homme/femme au foyer et capable de geler le temps ?)
Personal branding ? Si on arrive a tenir la route sur la quantité/qualité produite, on sera une marque à la Samsung, un conglomérat ! (si on arrive à tenir la route sur le contenu...).

Notes :

  • Entre choix 1 et choix 2
    Il y a une voie intermédiaire qui consiste a créer disons 2 ou 3 blogs sur ses grosses spécialités ou passions, et un 3e blog "off" qui me semble intéressante.

  • Contributeur externe ?
    Egalement, pour éviter l'explosion, il peut être intéressant de ne pas ouvrir 1 blog par passion mais de fournir des billets à des blogs ouverts à contributeurs (genre Bento Kawaii pour la cuisine) pour les passions où sa productivité est faible en se consacrant aux thèmes ou on se sent d'attaque pour tenir son blog seul (avec pourquoi pas des contributeurs externes ??).


Choix 3 : assumer sa personnalité multifacette et la partager avec les autres sur un seul et même support
Avantages : On est naturel, le lecteur voir clairement qui on est, à 360°, il peut ainsi devenir ami avec vous IRL, si il aime ce que vous racontez, des vrais liens se tissent, entre individus.
Inconvénients : Un lecteur qui aime mes articles sur le marketing 2.0, n'en aura que faire de ma recette des rouleaux de printemps (et finira pas me virer de ses RSS pour cause de pollution), on a pas de ligne éditoriale, ça part dans tous les sens, c'est brouillon, et jamais on arrivera a être reconnu comme un "cador" d'un sujet en faisant ça.
Dans quels cas : Si on n'a pas un objectif de performance (reconnaissance/lecteurs/pub/génération de lead/embauche), si le blogging est une activité "plaisir", si on est ravi d'avoir des lecteurs hors sphère famille/amis sans pour autant aller les chercher activement même si on est très fier de faire découvrir son "bébé" à tout le monde et que d'autres l'apprécient :).
Personal branding ? Je dirais oui, pas forcément sexy accessible et attirant au premier abord, mais si on donne du contenu de qualité, produit avec amour, si on est généreux, on est aussi dans une forme de personal branding (un peu hippie) :).

Je serai ravi d'avoir vos retours par twitter sur @mickael_b (quoi vous utilisez pas twitter ? bon bah va pour les commentaires alors...)


Popular posts from this blog

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering