Le marketing va t-il devenir aussi chiant que la finance ?

"Nous devions mesurer les facteurs d’influence sur la clientèle, explique Dr. Carlos Andre Reis Pinheiro, Expert en Customer Analytics à la School of Computing de Dublin City University. SAS Customer Link Analytics offre une aide précieuse en révélant les schémas qui influencent les clients au sein des communautés virtuelles, ce qui devrait permettre aux entreprises de mieux répondre aux besoins de leur clientèle et de la fidélisers"
Source

En lisant le descriptif de cette nouvelle offre, mais aussi en voyant la tendance qui va vers un tracking et une segmentation de plus en plus précis des prospects, un besoin de plus en plus essentiel de métriques/ROI amplifié par la crise, je me demande si le marketing ne va pas devenir aussi implacable et algorithmique que la finance d'aujourd'hui...

Ne va t-il pas y avoir un double schisme :

- Marketing décisionnel vs Permission & tribe marketing ?
Entre cette course à la mathématisation de la relation client ...et une façon d'aborder le client plus axée sur le communautaire, la tribu, l'appartenance, le relationnel, presque l'affection, avec des offres (car on oublie qu'une bonne offre est un outil marketing en soi) innovantes, "relevant" etc... (je pense a ce que prone Seth Godin et ce que fait Apple)

- Marketeurs vs customers ?
Entre les marques et les consommateurs qui, usés d'être ainsi trackés, segmentés, "anticipés" (si vous aimez ça vous aimerez ça, vous avez fait ça donc vous devez vouloir ça etc.) approchés via les réseaux sociaux suite à ce qu'un outil décisionnel les ai "élu" influenceurs, "high income" ou "intéressés par", vont avoir une réaction de rejet et donc partir en guerre contre toute forme de trackings (effacement de cookies, remplissage de formulaires avec erreurs volontaires, "surf privé", refus des cartes de fidélité etc.)

Un avis ?

Popular posts from this blog

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering